La démarche RBR

Le groupe de travail

L’article 4-b de la loi du 3 août 2009 dite loi Grenelle 1 prévoit que « toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2020 présentent, sauf exception, une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions ».

Le Projet de Loi relatif à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte poursuit ce même objectif, notamment par l’article 4 du Titre II consacré aux bâtiments à énergie positive.

Dans l’optique de participer pleinement aux réflexions qui marqueront une étape pour la construction neuve en France, Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, a créé dès 2011 un groupe de travail dédié à la réflexion sur le bâtiment responsable à l’horizon 2020-2050, co-présidé par Christian Cléret (Directeur Général de Poste-Immo) et Alain Maugard (Président de Qualibat).

Ce groupe, composé d’une trentaine de personnalités qualifiées reconnues pour leur expertise et leur indépendance, a rendu successivement trois rapports en 2012, 2013 et 2014 qui ont permis d’ouvrir un large champ de réflexion et ainsi d’identifier les grandes lignes qui définiront le bâtiment de demain.

En 2015, le groupe de travail RBR 2020-2050 segmente sa réflexion en 6 sous-groupes thématiques qui publieront chacun une ou plusieurs notes traitant des principales dimensions du futur bâtiment responsable.


Idées-forces et orientations du groupe de travail

Partant du postulat que le bâtiment responsable est avant tout un bâtiment bien conçu, bien réalisé et donc bien occupé, et en tenant compte des premiers retours d’expérience de la RT2012, le groupe de travail RBR 2020-2050 a basé son étude sur trois idées-forces :

  • Sortir du cadre de la seule efficacité énergétique pour embrasser un champ de critères plus large (territoire, environnement, confort…)
  • Rapprocher obligation et désir
  • Viser un public large, c’est-à-dire tous les acteurs concernés par le cycle de vie des bâtiments (pouvoirs publics, investisseurs, maîtres d’ouvrage, maître d’œuvre, entrepreneurs, exploitants, utilisateurs)

Les deux premiers rapports du groupe ont ouvert un grand champ de réflexion sur les différentes problématiques soulevées par la thématique du bâtiment responsable.

Dans le troisième rapport, le groupe a rendu un travail concret présentant des lignes directrices qui sont des orientations sur des thématiques clés afin de nourrir une réflexion sur les futurs labels et indicateurs de performance du bâtiment de demain. Le but est de mettre en mouvement tous les acteurs au plus vite dans la démarche bâtiment responsable 2020.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s